Leçon

Fractures métatarsiennes

Les fractures métatarsiennes sont relativement courantes dans le football et sont généralement causées par un coup direct ou par une torsion. Un examen visant à détecter une éventuelle fracture est nécessaire en présence d’une douleur et une sensibilité au niveau du cinquième métatarse à la suite d’une blessure d’inversion. Il pourrait s’agir d’une fracture-avulsion, d’une fracture de Jones ou d’une fracture métaphysaire, qui sont souvent difficiles à traiter. Presque tous les autres types de fractures métatarsiennes guérissent sans problème.

 

Anamnèse

Un coup direct ou une torsion accompagnée d’une douleur aiguë du pied, une incapacité immédiate à s’appuyer sur le pied et une sortie du terrain sont les signes classiques d’une fracture du métatarse.

 

Examen clinique

Le pied peut rapidement gonfler jusqu’à doubler de volume et présenter une sensibilité localisée ou généralisée au niveau des zones blessées (par exemple, dans le cas d’un traumatisme additionnel de la partie centrale/de Lisfranc/de l’avant-pied).

 

Examens complémentaires

Une radiographie est généralement suffisante pour diagnostiquer ces traumatismes. Lorsqu’une fracture de stress ou une blessure de Lisfranc est soupçonnée, une scintigraphie ou une IRM peuvent être indiquées.

Cliquez sur les images suivantes pour visualiser des exemples de fractures métatarsiennes.

  • Fracture de la base du cinquième métatarsien

    Radiographie oblique d’une fracture de la base du cinquième métatarsien

  • Fracture de la base du cinquième métatarsien

    Radiographie de profil d’une fracture de la base du cinquième métatarsien

  • Fracture chronique de la base du cinquième métatarsien

    Radiographie oblique d’une autre présentation de fracture de la base du cinquième métatarsien

  • Fracture de la base du cinquième métatarsien

    Radiographie oblique d’un autre type de présentation de fracture de la base du cinquième métatarsien

  • Prise en charge chirurgicale

    Image postopératoire d’une fixation peu invasive (percutanée)

  • Fracture de la diaphyse métatarsienne

    Une fracture de la base du cinquième métatarsien plus courante.

Traitement

Une fracture du métatarse stable peut être traitée à l’aide d’une botte permettant une mise en charge partielle, d’une chaussure à semelle rigide ou de béquilles. Dans le cas d’une fracture de Jones, une intervention chirurgicale est nécessaire, les fractures transversales du cinquième métatarse nécessitant un traitement individuel, en particulier chez les joueurs de haut niveau. Le traitement doit être basé sur les besoins du joueur. Une fixation interne précoce peut offrir la stabilité nécessaire à une guérison fiable, permettre une rééducation accélérée et avancer ainsi la reprise de la pratique du football.

Les fractures de la tubérosité du cinquième métatarse sont traitées à l’aide d’une botte jusqu’à ce que le joueur soit asymptomatique. Un taping de soutien et/ou un coussinet cuboïde peuvent être utilisés pour diminuer la pression sur la fracture. Les fractures intra-articulaires (avec un déplacement de 2 mm ou plus), une fracture spiroïde, une fracture-luxation de Lisfranc et la présence de deux fractures métatarsiennes ou plus sont généralement traitées à l’aide d’une réduction ouverte et d’une fixation chirurgicale interne.

La rééducation peut commencer lorsque la fracture est suffisamment rétablie. Des activités de mise en charge progressive peuvent être initiées, dans les limites imposées par la douleur. L’étirement de la plante et le renforcement de la musculature intrinsèque du pied sont des exercices particulièrement importants. Une reprise définitive du football est généralement autorisée lorsque la fracture est complètement rétablie et que le pied non blessé a récupéré 90 à 95 % de sa force et de sa souplesse.17-19