Leçon

FIFA 11+ pour enfants

Il existe très peu de recherches portant à la fois sur l’épidémiologie et la prévention des blessures liées au football chez les enfants âgés de moins de 14 ans. 26 Le Centre d’évaluation et de recherche médicale de la FIFA (F-MARC) a récemment mené une étude prospective sur deux saisons en République tchèque et en Suisse. L’incidence générale de blessures était plus basse que celle des jeunes joueurs. Curieusement, les enfants souffraient d’un pourcentage relativement élevé de fractures, de lésions de stress osseux ainsi que d’autres lésions touchant les membres supérieurs. Ces données ont inspiré le développement d’un programme de prévention des blessures destiné aux enfants, le FIFA 11+ pour enfants.

Tout comme le programme FIFA 11+, la version pour enfants a été conçue par un groupe d’experts internationaux. Il se concentre sur :

  • l’orientation dans l’espace, l’anticipation et l’attention, tout particulièrement en cas de double tâche (pour éviter un choc non voulu avec d’autres joueurs ou objets) ;
  • la stabilité du corps et la coordination de mouvements (plus générale que spécifique) ;
  • l’apprentissage de techniques de réception appropriées (pour minimiser les conséquences de chutes impossibles à éviter).

Amélioration de la performance fonctionnelle

Le FIFA 11+ pour enfants a tout d’abord fait l’objet d’une évaluation quant aux possibles adaptations des aptitudes de mouvements et de la performance motrice. Il a été démontré que ce programme d’échauffement améliorait l’équilibre dynamique et les aptitudes d’agilité chez les enfants pratiquant le football. 27

Une importante étude randomisée menée dans quatre pays européens, portant sur plus de 4000 enfants (tranche d’âge : 7 à 12 ans) a montré une impressionnante diminution des blessures de près de 50 % au sein des équipes pratiquant le FIFA 11+ pour enfants lors de l’échauffement. Les blessures survenant au cours des matchs ont été réduites de 31 %, les blessures liées à l’entraînement de 40 %, les blessures des extrémités inférieures de 41 %, l’ensemble des blessures non provoquées par un contact de 55 % et les blessures graves de 56 %. Ces résultats traduisent des effets préventifs similaires à ceux du programme FIFA 11+ utilisé chez les jeunes joueurs et les joueuses de football. Ils soutiennent également la mise en œuvre d’un programme de prévention des blessures par le biais du FIFA 11+ chez les enfants pratiquant le football.