Leçon

Anamnèse

L’origine des lésions tendineuses est directement liée au type de force exercée sur le tendon.2 Les lésions tendineuses sont principalement causées par des forces de compression, de friction, de traction ou par différents stimuli de faible intensité, mais répétés.

L’anamnèse classique comprend l’apparition insidieuse d’une douleur bien localisée. Typiquement, la douleur s’estompe lors de l’échauffement, n’est pas gênante lors de l’entraînement et se réveille à nouveau une fois l’activité terminée. Au fil du temps, l’effet calmant de l’échauffement s’estompe et la douleur se met à persister au cours de l’exercice. Il est fréquent que les patients se plaignent également de douleurs et d’une raideur le matin s’atténuant après quelques minutes. Ils rapportent également souvent une sensibilité et un gonflement.

Une grande vigilance est de rigueur face à un patient qui se présente à la suite d’une soudaine sensation de claquement/de déboîtement, en particulier en cas d’ecchymose importante ou de handicap. En effet, cela peut être le signe d’une rupture du tendon et peut nécessiter un traitement immédiat comme une immobilisation ou une intervention chirurgicale. Lors de l’anamnèse du patient, il est important de relever les divers facteurs de risques qui ont pu le prédisposer à cette blessure. Ceux-ci doivent être considérés comme faisant partie intégrante du plan de traitement.

Dr Ricard Pruna

Médecin du sport et de l’exercice

Facteurs intrinsèques

Les facteurs intrinsèques suivants doivent être pris en compte lors de l’anamnèse (et de l’examen clinique).

  • L’hyperpronation du pied est le problème biomécanique le plus courant. Dans ce contexte, solliciter l’avis d’un orthésiste peut s’avérer utile.2,3
  • D’autres pathologies biomécaniques jouant un rôle dans la survenue de tendinopathies sont : la torsion tibiale latérale, la torsion du tibia en varus, le pied creux et l’asymétrie des membres inférieurs.
  • Le sexe est également considéré comme étant un facteur de prédisposition. Les femmes sont en effet plus susceptibles de souffrir de tendinopathies. Ceci peut être dû à une capacité réduite d’absorption de chocs répétés, un déséquilibre hormonal ou des déficits nutritionnels.
  • Le surpoids constitue également un facteur de risque intrinsèque des tendinopathies.2,4

 

Facteurs extrinsèques

Il s’agit de facteurs contributeurs importants dans le football de haut niveau. Une mauvaise préparation des calendriers d’entraînement ou une progression trop rapide de la charge peuvent jouer un rôle. Par exemple, un athlète peut courir un risque au cours de l’avant-saison ou lors de son retour au sport à la suite d’une blessure de plus longue durée. Le type de surface d’entraînement joue également un rôle décisif. Établir un historique de l’activité physique est essentiel.