Leçon

Examen clinique

Le diagnostic de la plupart des causes de tendinopathie est clinique, et se base principalement sur l’anamnèse et l’examen clinique. Dans la plupart des cas, le tendon est facilement palpable.

Un examen physique révèle habituellement une zone du tendon plus sensible, ainsi qu’une douleur au cours d’activités impliquant une charge. De même, l’inhibition des réflexes (protection contre la douleur) entraîne une perte du volume musculaire et de la force.

Il est important d’évaluer les divers facteurs de risques biomécaniques. Comme nous l’avons souligné plus tôt, le problème le plus courant est l’hyperpronation du pied. Ainsi, dans le cas de la tendinopathie d’Achille, une évaluation de la laxité ligamentaire du médio-pied ou de la faiblesse du muscle du mollet est importante. La torsion tibiale latérale, la torsion du tibia en varus, le pied creux et l’asymétrie des membres inférieurs, sont d’autres problèmes biomécaniques devant être évalués dans le cadre de cette pathologie.

Cliquez sur l’image suivante afin de visualiser quelques techniques utilisées lors de l’examen d’un tendon d’Achille blessé.

La palpation est très utile dans l’évaluation de la tendinopathie. Une évaluation de la longueur du tendon d’Achille est également très importante afin d’exclure toute possibilité d’une rupture du tendon.

Les tendinopathies les plus courantes au football impliquent le tendon d’Achille et le tendon patellaire. Vous trouverez plus de détails à leurs sujets dans leurs modules respectifs : « Cheville » et « Ligament du genou ».

Dr Mark Fulcher

Médecin du sport et de l’effort physique