Chapitre

Efficience

Chapitre progression:

Le programme FIFA 11+ a été validé pour le football masculin et féminin. 22,23 De manière générale, il a été démontré que programme permettrait de réduire les risques de blessures d’à peu près 30 %. Quant aux risques de blessures graves, comme les lésions du LCA, elles seraient réduites de 50 % environ.

Football féminin

Le programme a été testé dans le cadre du football féminin pour la première fois en Norvège. 22 Cent vingt-cinq footballeuses de clubs jeunesse, âgées de 13 à 17 ans, ont participé à une étude randomisée contrôlée. Le risque de blessures en général, de blessures dues à une surutilisation et de blessures graves s’est avéré sensiblement moins élevé dans le groupe suivant le programme FIFA 11+. Cela prouve bien qu’un programme d’échauffement structuré est un facteur de prévention des blessures chez les jeunes footballeuses.

Football masculin

Une étude randomisée contrôlée de grande ampleur a été menée au sein de 61 équipes de football universitaires de division I et II de la NCAA (National Collegiate Athletic Association) aux États-Unis. 23 Au cours de la saison, les équipes utilisant le FIFA 11+ ont profité de 46,1 % de réduction des blessures en général et de 32 % de réduction de temps perdu dû aux blessures. L’étude a également démontré l’utilité du programme dans la réduction des traumatismes du LCA et du muscle ischio-jambier, les deux blessures occasionnant le plus de perte de temps au football.

Le résultat des deux études évoquées suggère que l’utilisation d’un programme d’entraînement neuro-musculaire, ici le FIFA 11+, peut avoir un effet protecteur chez le footballeur en aidant celui-ci à se préparer de manière optimale pour les compétitions, ainsi qu’en lui apportant un échauffement biomécanique suffisant pour compenser le risque de blessure associé à la pratique du football.

Cliquez sur les onglets ci-dessous pour en apprendre davantage sur l’efficience du programme de prévention des blessures FIFA 11+.